Les résultats 2018 du groupe Crédit Mutuel

Avec une croissance de 17,7% de son bénéfice net part du groupe, le groupe Crédit Mutuel affiche un solide résultat confirmant la pertinence du modèle mutualiste.

Paris, le 6 mars 2019

Un modèle mutualiste toujours plus solide et performant

2018 souligne une nouvelle fois la solidité du groupe Crédit Mutuel : avec un résultat net de 3 578 millions d’euros, le groupe Crédit Mutuel signe une performance financière de premier plan au service de l’ensemble de ses clients-sociétaires et de ses Fédérations.
 
Ce résultat net – en progression de 17,2% - conforte la pertinence du positionnement et de la gouvernance du Crédit Mutuel autour d’un organe central et de 19 Fédérations autonomes.
 
Avec 54,2 milliards d’euros de capitaux propres (+5,6%), le groupe affiche un haut ratio de solvabilité CET1 de 17,5% en progression de 5 points de base. Ces résultats confortent la solidité financière du Groupe Crédit Mutuel au meilleur niveau des standards européens.
 
A la clé de cette réussite : l’engagement des 82 000 collaborateurs du groupe dans une relation de proximité alliant le meilleur de la banque traditionnelle et de la banque numérique. Le Groupe a ainsi gagné plus de 900 000 clients en 2018, portant à 32,5 millions le nombre de sociétaires et clients du Crédit Mutuel et de ses filiales.
 
Dans un environnement de transformation technologique et sociétale profonde, marqué par la persistance des taux bas et des conditions difficiles sur les marchés financiers, une concurrence et une réglementation accrues, le Groupe Crédit Mutuel accélère la transformation de son modèle d’affaires fondée sur une stratégie de diversification dans l’ensemble de ses métiers ; il renforce son positionnement de banque multiservices de proximité et sa transformation technologique en faveur d’une amélioration constante de la relation et des expériences client et conseiller.
 
 
Crédit Mutuel, LA banque relationnelle adaptée aux besoins de TOUS ses clients
 

Solide et bénéficiant d’une puissante dynamique de développement responsable et d’innovation, le Groupe Crédit Mutuel se réinvente en permanence pour offrir à tous ses clients le meilleur des services et de la banque digitale.
 
Au plus près des territoires, les Fédérations permettent chaque jour de financer l’économie réelle tout en permettant une diversification au bénéfice des particuliers, professionnels et entreprises. Ainsi, l’encours de crédit progresse de 8% pour s’établir à 467,4 milliards d’euros.
 
Fidèle à ses principes fondamentaux, le Crédit Mutuel réaffirme sa différence mutualiste et son choix de conserver un lien indéfectible avec ses sociétaires et clients à travers ses Caisses locales et plus de 30 000 conseillers. Ses 5 700 points de vente en font un puissant réseau de proximité maillant l’ensemble du territoire français.
 
Cet engagement d’être la banque relationnelle de proximité est reconnu à la fois par ses clients et par les Français : le Crédit Mutuel est ainsi la banque préférée des Français au baromètre Posternak/IFOP. Le Groupe Crédit Mutuel est également en tête des banques françaises pour le magazine américain Global Finance et des groupes bancaires français pour le magazine britannique World Finance.
 
Pour accompagner ces engagements au service du financement des particuliers et de l’économie des territoires, le groupe Crédit Mutuel fait le choix d’une politique sociale forte et de l’accroissement des effectifs (+1,6 %) au service de l’emploi et de la croissance du Groupe


DES PERFORMANCES SOLIDES
 
Le résultat traduit la bonne tenue de l’activité, dans un contexte économique caractérisé par la persistance de taux bas et une forte correction sur les marchés financiers en fin d’exercice.
 
Dans cet environnement, le PNB (17 526 millions d’euros) réussit à conserver un très bon niveau (- 1,3 % et + 0.3 % retraités des éléments exceptionnels). Il est porté par le dynamisme de la banque de détail (+ 1,8 %), cœur de métier du groupe et la croissance des activités assurance (notamment plus de 29 millions de contrats en assurance de risques, soit + 3,9 %) ; à l’instar des autres groupes bancaires, la situation des marchés financiers a pesé négativement sur l’exercice 2018.

Les frais généraux (11 332 millions d’euros) s’accroissent de manière maîtrisée (+ 2,4 %). Les charges de personnel reflètent l’investissement dans l’humain, notamment avec un effort en matière de formation avec la mobilisation du groupe à l’adaptation des métiers et à l’accompagnement des Hommes dans le cadre de la transformation digitale. Une augmentation générale des salaires de 1 % (et de 1,5 % en 2019) et le versement d’une prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat de 1 000 € (73 millions d’euros) ont été appliqués par la plupart de ses membres. Ces engagements se sont également accompagnés d’une hausse des effectifs de 1,6%. Au total, les charges de personnel ont ainsi progressé de 3,0 % au service de la croissance du Groupe, démontrant ainsi sa volonté de soutenir ses collaborateurs.
 
Par ailleurs, la poursuite des investissements technologiques et la hausse des taxes, notamment la contribution au Fonds de Résolution Unique (de 166 millions d’euros en progression de 33 millions) ont également conduit à un accroissement des frais généraux.
 
Le coût du risque (988 millions d’euros) augmente de 2,4 % mais s’améliore à données comparables. Ainsi, les dépréciations en statut 3 équivalentes au risque avéré sous IAS39 diminuent de 13,7 %, démontrant la bonne qualité des actifs et de leur gestion. Le taux de crédits douteux s’établit ainsi à 3,0 % contre 3,3 % un an plus tôt. Le taux de couverture global s’établit à 62,7 % contre 59,9 % en 2017.
 
L’application de la nouvelle norme comptable IFRS 9 entraine une augmentation de la provision sur les encours sains à hauteur de 149 millions d’euros.
 
En 2018, le Groupe s’est agrandi et a ainsi intégré dans son périmètre de consolidation la Banque du Luxembourg Investments, différentes fintechs et le groupe Veritas en Allemagne.
 
A noter également en 2018 la fusion des pôles assurances GACM (Groupe des Assurances du Crédit Mutuel) et NEA (Nord Europe Assurances), sans impact au niveau du groupe.
 
Le résultat net part du groupe atteint 3 504 millions d’euros, en hausse de 17,7 %. Ce haut niveau est lié à la bonne résilience des revenus, à la maîtrise des frais généraux et du coût du risque ainsi qu’à des éléments exceptionnels 2017 non récurrents.
  

SOLIDITE FINANCIERE : LE CREDIT MUTUEL AU 1ER RANG DES BANQUES FRANÇAISES
   
La performance de l’exercice 2018 conforte la bonne solidité financière du Crédit Mutuel.
 
Le groupe place au cœur de ses priorités la consolidation de ses capitaux propres, condition de sa solidité financière et du financement de son développement. Leur croissance repose sur, outre le bénéfice annuel, la conservation en réserves d’une grande part des résultats annuels précédents (94,9 % du résultat 2017).
 
Au 31 décembre 2018, les capitaux propres part du groupe s’élèvent à 54 167 M€ (+ 5,6 %), lui permettant d’afficher des fonds propres prudentiels CET1 de 47 511 M€, en progression de 7,1 %. Le niveau de ceux-ci allié à la qualité de ses actifs porte le ratio de solvabilité CET1 à 17,5 %, très au-dessus des exigences réglementaires.
 
Cette solidité financière a une nouvelle fois été confirmée par le stress test publié par l’Autorité bancaire européenne en novembre 2018, qui l’a placé au premier 1er rang des banques françaises. Ces résultats confirment la force du modèle coopératif et mutualiste qui assure à chacune de ses 2 100 caisses locales, 19 fédérations et 6 caisses fédérales, sécurité et développement dans le respect de leur diversité.
 
 

BANQUE RELATIONNELLE DE PROXIMITE : LE CREDIT MUTUEL ACTEUR INCONTOURNABLE DE L’ECONOMIE LOCALE
 
L’exercice 2018 valide la stratégie d’un modèle dont l’ambition est d’être pour tous ses clients la banque relationnelle de proximité, à travers une amélioration constante de la relation au bénéfice de toutes ses clientèles de particuliers, associations, professionnels et entreprises.
 
Appuyé sur la force de ses réseaux où se prennent plus de 95 % des décisions d’octroi de crédit, le groupe poursuit ainsi sa transformation digitale en faveur d’une relation entre le conseiller et le client plus dense, plus proactive, plus efficace et toujours plus confiante, qui s’appuiera notamment sur le développement de l’intelligence artificielle dans 100% des métiers et sur l’enrichissement constant des fonctionnalités des sites et des applications mobiles. Une transformation qui donne la priorité à l’innovation et la sécurité des données.
 
En 2018, l’intensité de l’engagement des collaborateurs des différents réseaux a participé à l’accroissement du nombre de sociétaires et de clients à 32,5 millions (+ 2,9%).
 

Un fort soutien à l’économie des territoires
 
L’encours des crédits s’établit à 467,4 milliards d’euros, en progression de 8,0 %, marquant la présence constante du groupe aux côtés de ses clients dans leurs besoins de financements privés et professionnels.
 
Cette forte croissance concerne toutes les catégories de crédits.
 
Ainsi, l’accompagnement des particuliers se retrouve dans la progression des crédits à l’habitat qui s’élèvent à 234,1 milliards d’euros (+ 7,4 %) et des crédits à la consommation (45,9 milliards d’euros, + 9,1 %) dans les réseaux et les filiales spécialisées.
 
Le soutien aux entreprises répond aux différents besoins des professionnels avec notamment les crédits d’équipement qui s’établissent à 108,4 milliards d’euros (+ 9,7 %), l’affacturage (14,2 milliards d’euros, + 9 %) et le crédit-bail (17,4 milliards d’euros, + 6,6 %).
 
La part de marché des crédits des réseaux en France s’inscrit en légère hausse à 17,1 %.


Une progression soutenue de l’épargne
 
L’encours total de l’épargne du groupe Crédit Mutuel s’élève à 787,7 milliards d’euros à fin décembre 2018 (+ 2,1 %).
 
Les dépôts au bilan contribuent à hauteur de 396,7 milliards d’euros (+ 6,1 %). Ils démontrent cette année une bonne dynamique car même en excluant les comptes courants dont la progression perdure dans un contexte de taux bas, les autres produits offerts par le groupe poursuivent leur croissance (+ 3,2 %), à l’exception des comptes à terme.
 
Ainsi, l’encours des livrets (110,7 milliards d’euros) progresse de 7 % et l’épargne logement (47,4 milliards d’euros) de 4,3 %.
 
L’épargne assurance (134,4 milliards d’euros) poursuit sa croissance (+ 2,0 %), tandis que l’épargne financière bancaire (256,6 milliards d’euros) subit la situation des marchés financiers de fin d’année (- 3, 4 %).
 
La part de marché en dépôts des réseaux du groupe en France est stable à 15,5 %.

 
RENFORCEMENT DE SON POSITIONNEMENT DE BANQUE MULTISERVICES
 
En 2018, le Groupe Crédit Mutuel a renforcé la diversification de son offre de produits et services en s’appuyant sur ses réseaux bancaires et filiales spécialisées, accentuant son positionnement de groupe multiservices ancré dans les territoires.
 
Un vrai groupe de bancassurance
 
Développée dès 1971 dans le groupe, l’assurance a connu une forte activité, tant en vie qu’en non vie. Elle s’est traduite par un accroissement de la collecte et des commissions versées aux réseaux.
 
Le contexte boursier défavorable et la hausse de la sinistralité, notamment due aux événements naturels, a toutefois pesé sur le produit net assurance en repli de 5,7 % à 2,2 milliards d’euros.
L’exercice a été marqué par la fusion-absorption de Nord Europe Assurance (NEA) et de ses filiales par le groupe des Assurances du Crédit Mutuel (GACM). Cette opération n’a pas d’impact au niveau du groupe.
 
L’activité assurance contribue pour près de 30 % au résultat net part du groupe.
 

Une offre de services diversifiée et performante
 
Si l’assurance reste un axe majeur de développement, les performances du groupe en matière de téléphone, télésurveillance (n°1 de la télésurveillance du domicile), immobilier (n°1 dans la vente de biens neufs), leasing et crédit-bail (acteur principal du financement locatif pour les entreprises en France) démontrent la réussite de cette stratégie de diversification. Celle-ci se poursuit avec de nouvelles offres telles que le vélo à assistance électrique, la box très haut débit et les offres immobilières dans l’ancien.
 
Ces transformations construisent jour après jour la mise en œuvre de la banque relationnelle de proximité, au service des clients-sociétaires et du développement des territoires, au bénéfice de tous.
 
Nota : Les procédures d’audit sur les comptes consolidés sont en cours. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures complémentaires requises pour la publication du rapport financier annuel.

 
Les chiffres-clés 2018

PNB : 17 526 millions €
Résultat net total : 3 578 millions €
Résultat net part du groupe : 3 504 millions €
Capitaux propres part du groupe : 54 167 millions €

Ratio common equity Tier one : 17,5 %
Ratio de levier : 6,4 %*
Ratio de liquidité : 132,6 %

5 700 points de vente
82 000 salariés
32,5 millions de clients

Epargne : 787,7 milliards €
Dépôts : 396,7 milliards €
Crédits : 467,4 milliards €

Acteur majeur de la bancassurance en France
17,1 % de part de marché en crédits bancaires
15,5 % de part de marché en dépôts

Un émetteur de qualité
Standard & Poor’s notes LT : ● A (dettes senior) perspective stable
        ● A + (contrepartie)
 
* 6,7 % en excluant la part de l’encours centralisé de l’épargne réglementée du calcul du dénominateur du ratio (selon la décision de la Cour de Justice de l’UE du 13 juillet 2018)

Partage

Contacts

Service presse
88-90, rue Cardinet - 75017 Paris
pressecontact@creditmutuel.fr

  • Communiqués de Presse
  • 2019